Un plan de gestion participatif sur le site Espace naturel sensible des Côtes de Clermont

La Ville de Clermont-Ferrand souhaite préserver le site des Côtes depuis plusieurs dizaines d’années. En 1999, une ZAD (zone d'aménagement différé) a été mise en œuvre sur ce site, permettant une préemption des parcelles jusqu' en mars 2013 où elle est arrivée à échéance. Afin de pérenniser une démarche de préservation par le foncier notamment, la Ville a obtenu la labellisation « Espace Naturel Sensible » du site des Côtes de Clermont (267 hectares) en 2015.

Une démarche ouverte à tous

La Ville et le Conseil départemental ont souhaité inscrire le plan de gestion du site dans une démarche partenariale, via des ateliers participatifs avec les acteurs soit à titre d'expert soit en tant qu'usager. La rédaction du plan de gestion a été confiée au CEN Auvergne finalisée en 2018, avec une réunion auprès des habitants, trois ateliers participatifs, deux comités de pilotage et tout le travail de synthèse, de hiérarchisation des enjeux et de rédaction du document, a été nécessaire pour finaliser ce plan de gestion qui sera validé par le Conseil municipal mi-décembre.

Un site naturel aux abords de la Ville

Ce site naturel a la particularité d’être un grand site de coteau sec aux portes de Clermont-Ferrand. Il abrite une flore et une faune typiques des milieux thermophiles du secteur, avec notamment la Laineuse du prunellier (papillon), le Lézard vert, la Pie grièche écorcheur. 355 espèces floristiques ont été identifiées dont 16 plantes menacées. Les milieux ouverts abritent 80% des plantes menacées. La superficie des milieux les plus intéressants (pelouse et chênaie) reste faible (71 ha sur 267 ha). Les chênaies pubescentes présentent un intérêt régional.

Globalement, le site est en déprise agricole depuis les années 1990 et marqué par un passé de productions agricoles viticole et fruitière. Il n’y a plus qu’un agriculteur déclaré sur le site, mais une dizaine de particuliers avec des activités agricoles (pâturage équin, vignes…). Plusieurs secteurs de jardins, parfois avec des cabanons, se maintiennent sur le site. La proximité immédiate avec la ville en fait un site d’activités multiples et parfois antagonistes : randonnée, vélo, course à pied, cheval, moto cross /quads, chasse, rencontres marginales et sexuelles. 13 km de sentiers sont balisés sur le site ENS et entretenus par Clermont Auvergne Métropole, avec des panneaux de valorisation vieillissants (pupitre et table paysage).

Les deux grands objectifs pour les 5 ans qui viennent sont de conserver les pelouses et chênaies sèches en bon état de conservation et d’améliorer l’accès au site et les cheminements de ce site périurbain.

Vous pouvez partager cet article sur Facebook, Twitter

Faites un don ou adhérez pour soutenir le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne !

Les actions du Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne, association à but non lucratif, couvrent l’ensemble des zones naturelles des quatre départements : tourbières et forêts de montagne, rives de l’Allier et de la Loire, marais de plaine, coteaux secs à orchidées, vergers, paysages d’Auvergne, etc. Aux côtés de l’équipe salariée, des administrateurs et des membres du conseil scientifique, les adhérents et les bénévoles nous aident au quotidien pour un objectif commun : préserver nos espaces naturels !