Aménagement et restauration de zones humides sur le ruisseau de la Gazelle à Lissac

En novembre, nous avons mené des travaux de restauration et d’aménagement sur le ruisseau de la Gazelle à Lissac.

Une démarche concertée

Dans le cadre du contrat territorial de la Borne, nous mettons en place des cellules d’assistance technique à destination des collectivités, propriétaires et gestionnaires, afin de les accompagner sur les problématiques rencontrées sur la gestion des zones humides. La mairie de Lissac, souhaitant réfléchir à un projet d’aménagement du ruisseau de la Gazelle, s’est ainsi rapprochée de nous pour bénéficier de conseils.

Restaurer pour retrouver un fonctionnement naturel des milieux

Le projet d’aménagement se situe sous le village de Freycenet, au niveau de l’ancien système de lagunage. En effet, la mise en place du lagunage avait à l’époque nécessité le remblaiement d’une partie de la zone humide en bord de Gazelle, dégradant ainsi le fonctionnement du cours d’eau et des zones humides. Les travaux ont visé à enlever une partie du remblai pour laisser plus de place à la rivière, permettant à cette dernière d’accueillir plus d’eau en cas de forte pluie, et donc de réduire les risques d’inondation à l’aval.
Ces travaux sont financés par l’Agence de l’eau Loire Bretagne, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le département de la Haute-Loire, l’Agglo du Puy-en-Velay et, et sont réalisés en partenariat avec le Sicala et la commune.

Un bénéfice pour le paysage

Les travaux permettent également d’améliorer l’aspect paysager du site. La mairie de Lissac souhaite en effet
aménager une aire naturelle de loisir (table de pique-nique, aménagement sportif), offrant ainsi aux habitants
un cadre de vie agréable.

Vous pouvez partager cet article sur Facebook, Twitter

Faites un don ou adhérez pour soutenir le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne !

Les actions du Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne, association à but non lucratif, couvrent l’ensemble des zones naturelles des quatre départements : tourbières et forêts de montagne, rives de l’Allier et de la Loire, marais de plaine, coteaux secs à orchidées, vergers, paysages d’Auvergne, etc. Aux côtés de l’équipe salariée, des administrateurs et des membres du conseil scientifique, les adhérents et les bénévoles nous aident au quotidien pour un objectif commun : préserver nos espaces naturels !